Je reste envers et contre tout un citadin.

 L’urbain me fascine. L’odeur de la ville, ses bruits, son mouvement perpétuel,

et ceux qui la font vivre,  m’ont toujours envoûté.  

 

Mes représentations urbaines expriment  la verticalité, symbole spécifique à l’identité de  l’homme,  et le contraste, symbole la pluralité éthnique et culturelle de chaque ville.

 

Ainsi dans les Catalans, j’ai opté pour une bichromie entre le  bleu et le  noir.

Le bleu  reflète l’ouverture   sur le monde car il représente à la fois la mer et le ciel, 

espaces infinis et points de départ vers les horizons lointains.

Le noir  s’oppose au bleu pour exprimer la légende obscure de la cité phocéenne.

 

Ma palette d’abord très sombre dans les représentations américaines comme

Nocturne aux USA ont peu à peu laissé place à des œuvres plus colorées pour évoquer

la luminosité des cités cubaines et Méditerranéennes comme dans le tableau Marseille.

Une sorte de passage personnel de l’obscurité à la lumière

 

Mais la cité vit aussi à travers ses  identités musicales.

Ainsi la collection Musique et danse  s’articule autour des influences afro américaines et cubaines.

 

Le prochain voyage sera un retour aux sources vers l’Espagne, collection dans laquelle 

je souhaite capter l’essence de la part de mon identité ibérique.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Exposition Saint Rémy de Provence